Étiquettes

,

Pour mon premier billet sur la poésie, j’ai choisi un poème de Gérard de Nerval qui m’accompagne depuis longtemps déjà. Il s’intitule « Immobile Destin » et me plait à la fois par son sens et sa musique. En voici donc un extrait :

Immobile Destin, muette sentinelle,
Froide nécessité !…Hasard qui, t’avançant
Parmi les mondes morts sous la neige éternelle,
Refroidis, par degrés, l’univers pâlissant

Sais tu ce que tu fais, puissance originelle,
de tes soleils éteints, l’un l’autre se froissant…
Es-tu sûr de transmettre une haleine immortelle,
entre un monde qui meurt et l’autre renaissant ? 

 

Il y a quelques temps, j’ai réalisé une calligraphie sur ce thème. Il s’agissait de l’une de mes premières tentatives. Il faudra que je vous la soumette à l’occasion.