Étiquettes

, , , ,

Récemment, j’ai essayé de faire déteindre du journal sur mon papier de façon à créer un fond. J’ai utilisé du coton imbibé de diluant cellulosique que j’ai frotté au dos de la bande de papier à imprimer (attention : il est préférable d’utiliser un masque et de travailler dans un espace aéré) . L’effet est discret mais visible. En réalité, j’ai réalisé ces impressions en tout dernier. La composition en 2 parties ne me satisafaisant pas, j’ai recherché une meilleure cohérence de l’ensemble en surimprimant ces extraits d’aticles. Le résultat n’est pas complétement satisfaisant mais il y a un mieux ! Pour le reste, j’ai travaillé à l’automatic pen et avec des plumes métalliques (fine et large).

Le texte est un extrait du poème « Le serpent qui danse », de Baudelaire. Comme il est peu lisible, le voici en clair :

Sur ta chevelure profonde
Aux âcres parfums,
Mer odorante et vagabonde
Aux flots bleus et bruns,

Comme un navire qui s’éveille
Au vent du matin,
Mon âme rêveuse appareille
Pour un ciel lointain.