Mots-clefs

, , , ,

Gerard de Nerval - Immobile DestinEn mettant un peu d’ordre dans mon atelier, j’ai retrouvé ce poème de Gérard de Nerval que j’avais calligraphié il y a quelques années déjà (dimensions : environ 20cmX50cm). Sur un fond aquarellé, j’avais utilisé différents types d’écritures, pas toutes lisibles.

En véritable fan de Gérard de Nerval et de ce poème en particulier, j’avais attaché de l’importance à ce que chacun puisse quand même découvrir le texte, d’où l’ajout par collage du texte typographié, même si,  calligraphiquement parlant, ce n’est pas forcément très réussi. 

Le texte est donc un extrait du poème intitulé « Le Christ aux oliviers ». Je l’ai présenté dans un autre article mais le voici à nouveau :

Immobile Destin, muette sentinelle,
Froide nécessité !…Hasard qui, t’avançant
Parmi les mondes morts sous la neige éternelle,
Refroidis, par degrés, l’univers pâlissant

Sais tu ce que tu fais, puissance originelle,
de tes soleils éteints, l’un l’autre se froissant…
Es-tu sûr de transmettre une haleine immortelle,
entre un monde qui meurt et l’autre renaissant ?